Isabelle R., collectionneuse

ISABELLE R., secrétaire, collectionneuse d'objets liés à Elisabeth dite Sissi, impératrice d'Autriche

« Ma mère est sans s’en rendre compte la base de mon amour pour ma collection. » 



 Venez la rencontrer le dimanche 12 mars de 10 h 30 à 14 h 30 au Musée. 


Face à une enfant trop énergique, la mère d’Isabelle n’a pas eu d’autre choix que de mettre sa fille devant la télévision. Par chance, une rediffusion du film Sissi impératrice captive l’enfant qui, devant la beauté et l’élégance de l’actrice Romy Schneider, développe une fascination pour le personnage. 

 

Plusieurs années plus tard, à l’âge de 12 ans, lors d’un passage dans une librairie, Isabelle met la main sur  un livre dont la page de couverture affiche une photo de Romy Schneider. Pensant lire un livre sur les films, elle découvre la vraie histoire tumultueuse d’Élisabeth, impératrice d’Autriche (1854-1898).

À force d’apprendre sur le destin tragique de Sissi, Isabelle continue d’admirer le personnage. « C’est une femme qui se battait pour sa liberté, qui a fait beaucoup pour le statut de la femme dans une époque où c’est l’homme qui dominait. Elle s’est battue pour les mariages d’amour entre des gens, peu importe leur statut social ».


Depuis ce jour, elle a collectionné plus de 400 objets comprenant entre autres des cartes postales et des photos de l’impératrice, mais également de sa famille : son mari, l’empereur François-Joseph 1er d’Autriche, son fils Rodolphe, sa sœur Hélène de Bavière, etc. Elle possède une bibliothèque de 200 livres, des journaux français d’époque, des affiches de films, des programmes de cinéma et de télévision, la grande majorité en provenance d’Europe.

Elle a également acquis  deux médailles à l’honneur du 50e et du 60e anniversaire du règne de François-Joseph 1er  et une médaille du courage à l’effigie de ce dernier. 

Lors de son voyage en Autriche, elle a été  impressionnée par l’influence que l’impératrice a eu  sur le pays, même plus de 115 ans après sa mort. Elle a notamment rapporté plusieurs figurines enrichissant sa collection. 

En 1977, un groupe a organisé une  randonnée pédestre en Bavière (Allemagne) en l’honneur de Sissi et les organisateurs ont, ainsi, créé cette médaille souvenir.

Fait inusité, Élisabeth d’Autriche était elle-même une collectionneuse de photos de femmes de toutes catégories et statut social. Elle a même demandé aux ministres des Affaires étrangères de l'empire de lui rapporter des photos de belles femmes des pays où ils se trouvaient (actrices reines-servantes. etc.) pour enrichir sa collection.  La passion pour l’art de collectionner n’est certainement pas nouvelle, mais s’avère être aussi populaire auprès de la royauté à une certaine époque!